L’effet de la température sur la persistance du SARS-CoV-2 sur les surfaces communes

Dans une étude récente des taux de survie du SRAS-CoV-2 ont été déterminés à différentes températures et les valeurs D, les valeurs Z et la demi-vie ont été calculées.

Les résultats démontrent que le SRAS-CoV-2 peut rester infectieux pendant des périodes de temps beaucoup plus longues que ce qui est généralement considéré comme possible. Ces résultats pourraient être utilisés pour éclairer des procédures améliorées d’atténuation des risques afin de prévenir la propagation du COVID-19.

Pour en savoir plus, veuillez vous abonner à notre veille QHSE (à partir de 1€ par jour).

    En cliquant sur « Envoyer » ci-dessous, vous autorisez Veille-QHSE à stocker et traiter les données personnelles soumises ci-dessus afin qu’elle vous fournisse le contenu demandé.

    Gravité du COVID-19 en cas d’exposition élevée aux alkylates perfluorés

    Une équipe de chercheurs danois pilotée par Philippe Grandjean vient de publier une étude mettant en évidence le rôle d’un perfluoré dans la gravité de la maladie du COVID.

    Veuillez nous contacter pour obtenir gratuitement ce texte (offre réservée aux professionnels).

      En cliquant sur « Envoyer » ci-dessous, vous autorisez Veille-QHSE à stocker et traiter les données personnelles soumises ci-dessus afin qu’elle vous fournisse le contenu demandé.

      NutrInform Battery arrive en Italie

      Le 27 octobre, la ministre des Politiques agricoles Teresa Bellanova a signé le décret introduisant le label NutrInform Battery.

      Nutriform Battery etichetta batteria

      Le logo,de couleur bleue (voir ci-dessus), indique la teneur en énergie (en kJ et kcal), les graisses, les graisses saturées, les sucres et le sel (en grammes) présents dans une portion d’aliments. Ce système se veut une alternative à Nutri-Score, mais en beaucoup mieux. Il n’est pas pénalisant dixit le ministre : “il ne donne pas de bons ou de mauvais permis de conduire: il informe“.

      Suivi évolution épidémie COVID-19

      Un outil utile pour suivre l’évolution de la pandémie dans votre département, les départements limitrophes ou une zone où vous devez organiser un déplacement professionnel.

      Si vous souhaitez en savoir plus sur la veille et l’analyse de données, veuillez nous contacter.

        En cliquant sur « Envoyer » ci-dessous, vous autorisez Veille-QHSE à stocker et traiter les données personnelles soumises ci-dessus afin qu’elle vous fournisse le contenu demandé.

        Survie du coronavirus sur les surfaces

        Le 20 octobre 2020, l’ Institut fédéral allemand d’évaluation des risques (BfR) a mis à jour sa série de questions et réponses sur la transmission du coronavirus par les aliments et les surfaces.

        La révision complète la dernière version publiée le 10 septembre 2020 et contient des descriptions plus précises de l’utilisation de désinfectants alcooliques pour les mains et de l’infectivité du coronavirus sur des surfaces solides et sèches.

        L’agence explique que jusqu’à présent, il n’y a eu aucun cas avéré d’infection humaine par le virus par contact avec des surfaces contaminées. Cependant, il soutient que cette voie ne peut être entièrement exclue.

        New official Coronavirus name adopted by World Health Organisation is COVID-19. Iinscription COVID-19 on blue background

        Pour en savoir, veuillez vous abonner à notre veille QHSE (à partir de seulement 1€/jour).

          En cliquant sur « Envoyer » ci-dessous, vous autorisez Veille-QHSE à stocker et traiter les données personnelles soumises ci-dessus afin qu’elle vous fournisse le contenu demandé.

          Évaluation quantitative du risque de transmission aérienne de l’infection par le SRAS-CoV-2

          La transmission aérienne est une voie reconnue de contagion; cependant, il est rarement évalué quantitativement. Les chercheurs dans cette étude ont développé des approches capables à la fois de prédire la contagion en milieu clos (évaluation prédictive) et d’analyser les infections antérieures (évaluation rétrospective).

          Quantitative assessment of the risk of airborne transmission of SARS-CoV-2 infection: Prospective and retrospective applications

          Pour consulter l’article traduit en français veuillez vous abonner à notre veille.

            En cliquant sur « Envoyer » ci-dessous, vous autorisez Veille-QHSE à stocker et traiter les données personnelles soumises ci-dessus afin qu’elle vous fournisse le contenu demandé.

            La FDA et l’OSHA publient une check-list pour aider l’industrie alimentaire pendant le COVID-19

            Cette check-list vise à servir de référence rapide pour aider l’industrie alimentaire à évaluer et à réagir aux situations provoquées par COVID-19. La check-list est basée sur les directives existantes fournies par la FDA, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et l’OSHA. La check-list est divisée en deux sections. La première porte sur la santé, le dépistage et l’organisation pour la distanciation sociale afin de prévenir ou de minimiser la propagation de COVID-19. La deuxième section met en lumière les exigences en matière de sécurité des aliments, que l’on retrouve dans les règlements existants, qui peuvent aider l’industrie alimentaire à évaluer l’impact potentiel des changements opérationnels liés au COVID-19 sur les pratiques en matière de sécurité des aliments…

            L’accès à l’intégralité de l’article et à cette liste est réservé à nos abonnés à notre veille QHSE.

            Abonnement à partir de seulement 1€ par jour par utilisateur.

              En cliquant sur « Envoyer » ci-dessous, vous autorisez Veille-QHSE à stocker et traiter les données personnelles soumises ci-dessus afin qu’elle vous fournisse le contenu demandé.

              Nouvel avis du HCSP sur le SARS-CoV-2 publié le 14 août 2020

              Le HCSP recommande le port systématique par la population générale d’un masque grand public de préférence en tissu réutilisable (référencé AFNOR S76-001) dans tous les lieux clos publics et privés collectifs ainsi qu’en cas de rassemblement avec une forte densité de personnes en extérieur afin de limiter l’émission de particules respiratoires. Cette mesure est nécessaire pour protéger autrui d’une éventuelle contamination, en particulier les personnes vulnérables.

              Le HCSP rappelle que doivent être associées à cette recommandation relative au port du masque les autres mesures barrières de distanciation physique, d’hygiène des mains…

              Pour en savoir plus, veuillez vous abonner à notre veille QSHE en mode SaaS pour seulement 1€ par jour par utilisateur.

                En cliquant sur « Envoyer » ci-dessous, vous autorisez Veille-QHSE à stocker et traiter les données personnelles soumises ci-dessus afin qu’elle vous fournisse le contenu demandé.

                Digitaliaa