L’effet de la température sur la persistance du SARS-CoV-2 sur les surfaces communes

Dans une étude récente des taux de survie du SRAS-CoV-2 ont été déterminés à différentes températures et les valeurs D, les valeurs Z et la demi-vie ont été calculées.

Les résultats démontrent que le SRAS-CoV-2 peut rester infectieux pendant des périodes de temps beaucoup plus longues que ce qui est généralement considéré comme possible. Ces résultats pourraient être utilisés pour éclairer des procédures améliorées d’atténuation des risques afin de prévenir la propagation du COVID-19.

Pour en savoir plus, veuillez vous abonner à notre veille QHSE (à partir de 1€ par jour).

    En cliquant sur « Envoyer » ci-dessous, vous autorisez Veille-QHSE à stocker et traiter les données personnelles soumises ci-dessus afin qu’elle vous fournisse le contenu demandé.