Survie du coronavirus sur les surfaces

Le 20 octobre 2020, l’ Institut fédéral allemand d’évaluation des risques (BfR) a mis à jour sa série de questions et réponses sur la transmission du coronavirus par les aliments et les surfaces.

La révision complète la dernière version publiée le 10 septembre 2020 et contient des descriptions plus précises de l’utilisation de désinfectants alcooliques pour les mains et de l’infectivité du coronavirus sur des surfaces solides et sèches.

L’agence explique que jusqu’à présent, il n’y a eu aucun cas avéré d’infection humaine par le virus par contact avec des surfaces contaminées. Cependant, il soutient que cette voie ne peut être entièrement exclue.

New official Coronavirus name adopted by World Health Organisation is COVID-19. Iinscription COVID-19 on blue background

Pour en savoir, veuillez vous abonner à notre veille QHSE (à partir de seulement 1€/jour).

    En cliquant sur « Envoyer » ci-dessous, vous autorisez Veille-QHSE à stocker et traiter les données personnelles soumises ci-dessus afin qu’elle vous fournisse le contenu demandé.

    Évaluation quantitative du risque de transmission aérienne de l’infection par le SRAS-CoV-2

    La transmission aérienne est une voie reconnue de contagion; cependant, il est rarement évalué quantitativement. Les chercheurs dans cette étude ont développé des approches capables à la fois de prédire la contagion en milieu clos (évaluation prédictive) et d’analyser les infections antérieures (évaluation rétrospective).

    Quantitative assessment of the risk of airborne transmission of SARS-CoV-2 infection: Prospective and retrospective applications

    Pour consulter l’article traduit en français veuillez vous abonner à notre veille.

      En cliquant sur « Envoyer » ci-dessous, vous autorisez Veille-QHSE à stocker et traiter les données personnelles soumises ci-dessus afin qu’elle vous fournisse le contenu demandé.