Nanoparticules : l’Echa s’alarme du manque de transparence des industriels

L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a reçu jusqu’à présent un faible nombre de dossiers d’enregistrement pour les nanomatériaux. Au 1er janvier 2020, elle n’a reçu que 95 soumissions uniques pour 36 substances couvrant les formes nanos conformément aux exigences actualisées de REACH, soit 10 % de ce que l’Agence attendait. L’ECHA rappelle aux entreprises que, sans un enregistrement valide, les nanomatériaux qui entrent dans le champ d’application de REACH sont actuellement illégalement sur le marché.

Pour en savoir plus, veuillez vous abonner.